KGHM Polska Miedź SA et SN Nuclearelectrica SA ont signé un mémorandum d’entente en matière de développement des PRM

KGHM Polska Miedź SA et SN Nuclearelectrica SA ont signé un mémorandum d’entente en matière de développement des PRM

KGHM Polska Miedź SA et SN Nuclearelectrica SA ont annoncé, le 6 septembre, la signature d’un mémorandum d’entente (MoU) en matière de développement de projets de petits réacteurs modulaires (PRM) lors du Forum économique de Karpacz (Pologne).

.La coopération entre KGHM Polska Miedź SA et SN Nuclearelectrica SA dans le cadre du mémorandum signé a pour but d’échanger les expériences et les savoir-faire, durant 36 mois, englobant des aspects techniques, économiques, juridiques, financiers et organisationnels, indispensables au développement de projets de petits réacteurs modulaires qui doivent être élaborés par la Roumanie et la Pologne.

– Pour KGHM, le nucléaire est synonyme d’indépendance énergétique et de coûts plus bas. Les investissements dans les PRM sont notre priorité et nous permettront en même temps de maintenir notre avantage concurrentiel à une échelle globale. L’introduction de la technologie innovante du nucléaire, basée sur de petits réacteurs modulaires, est un tournant dans l’économie polonaise. La coopération avec notre partenaire roumain représentera un soutien considérable dans cette entreprise – a commenté Marcin Chludziński, président du conseil d’administration de KGHM Polska Miedź SA.

– L’intérêt mondial pour les petits réacteurs modulaires est directement proportionnel à l’intérêt des États pour garantir leur sécurité énergétique et atteindre les objectifs de décarbonisation, étant données les caractéristiques innovantes de cette technologie : la modularité et l’élasticité ayant une influence directe sur la baisse des coûts et le temps plus court d’élaboration du projet. La Roumanie, forte de son expérience de plus de 25 ans dans l’exploitation sûre de sa propre centrale nucléaire, est le premier pays européen à avoir initié le développement du projet NuScale SMR – l’unique technologie SMR certifiée au niveau mondial. Nous nous réjouissons de pouvoir coopérer et partager nos expériences et nos conclusions ainsi que soutenir KGHM dans les premiers pas de mise en œuvre d’une technologie sûre, propre et innovante – s’est réjouit Cosmin Ghite, le directeur général de SN Nuclearelectrica SA.

Le mémorandum prévoit une approche complexe à toutes les actions liées au développement du projet PRM, du choix de son emplacement à sa mise à l’arrêt, en vue d’élaborer de projets PRM solides, sûrs et rentables, tant en Roumanie qu’en Pologne.

En tant que deux pays qui ont lié la poursuite de l’indépendance énergétique à l’une des technologies nucléaires les plus avancées – celle des petits réacteurs modulaires NuScale – la Roumanie et la Pologne vont renforcer leur sécurité énergétique grâce à une source sûre, stable et financièrement abordable d’énergie propre, tout en atteignant leurs objectifs de décarbonisation.

Le projet que la Roumanie réalisera en coopération avec NuScale sera composé de six modules d’une puissance installée de 77 MWe chacun – au total 462 MWe – pour générer 193 emplois permanents directs, 1500 emplois dans le bâtiment, 2 300 emplois dans le secteur de la production et faire éviter à la Roumanie d’émettre dans l’atmosphère 4 tonnes de CO2 par an.

.KGHM, conjointement avec NuScale, envisage d’implanter la technologie PRM en Pologne dans cette décennie. La première centrale assurera de l’énergie pure pour les sites de production de la société. À ce titre, KGHM a déjà déposé une demande à l’Agence nationale de l’énergie atomique (PAA) d’évaluer la technologie et d’élaborer une étude de localisation. Pour cela, des travaux sont en cours afin de mettre en place en Pologne un simulateur de salle de contrôle PRM (Centrum Edukacji – Centrum 2) qui permettra de former des opérateurs et des spécialistes dans le nucléaire.

SN Nuclearelectrica SA est une société d’État placée sous l’autorité du ministère de l’Énergie et cotée, depuis 2013, en Bourse, produisant de l’énergie électrique, du chauffage et du combustible nucléaire, où l’État détient 82,49 % des parts.

Sa division CNE Cernavoda gère les blocs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Cernavoda, et celle de FCN Pitesti est une centrale nucléaire.

www.nuclearelectrica.ro

KGHM Polska Miedź SA

KGHM est une entreprise d’extraction et de conditionnement de ressources naturelles précieuses, détenant les plus grands gisements européens de minerai de cuivre situés au sud-ouest de la Pologne, au cœur de son bassin minier. Grâce à son énorme expérience, son ouverture et son relèvement constant de compétences, la Société a bâti une culture unique du travail en équipe, en se hissant très haut à l’international.

Une expérience dans les technologies et les processus basée sur les connaissances, couplée des compétences de ses salariés, constituent la plus précieuse ressource de KGHM et le fondement de la valeur de l’entreprise. Tout cela contribue à l’essor de la Société en tant que structure respectueuse de l’environnement, sensible socialement et favorisant l’inclusion.

L’expérience basée sur les connaissances est essentielle également pour la recherche de nouvelles méthodes durables d’extraction et de conditionnement de ressources naturelles.

www.kghm.com

07/09/2022