La Pologne est-elle en passe de rattraper l'Europe de l'ouest?

Kiedy Polska dogoni Zachód?

Les années de crise ont confirmé le potentiel de la Pologne pour rattraper économiquement les pays d’Europe de l’ouest.

Les derniers résultats publiés prouvent que la Pologne est en bonne voie pour rattraper l’Europe de l’ouest

.Les données publiées par le site Business Insider sur les résultats économiques des pays de l’Union européenne durant ces dernières années permettent de noter les progrès effectués par la Pologne sur cette période. Si ce pays fait déjà partie des meilleurs élèves de l’Union en termes de PIB global, de niveau de la dette et de celui des deficits, il fait aussi dorénavant partie des pays dont le PIB par habitant en parité de pouvoir d’achat augmente le plus.

C’est le résultat d’une analyse menée par Eurostat, portant sur les quatre dernières années, qui sont celles de la crise des restrictions sanitaires liées à l’épidémie de COVID-19 et de la crise énergétique consécutive à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. L’institut de statistiques a analysé en détail l’évolution de l’indice du PIB par habitant rapporté à la moyenne des pays de l’Union.

Selon cette analyse, la Pologne fait partie des pays qui se sont le mieux sortis de ces années de crises. Ainsi, elle a pu dépasser le Portugal (en 2022, le PIB par habitant en parité de pouvoir d’achat de la Pologne représentait 79% de la moyenne des pays de l’UE, contre 77% pour le Portugal) et se rapproche de l’Espagne (dont l’indice a chuté de 91% en 2019 à 85% en 2022).

D’autres pays ont noté des régressions par rapport à la moyenne de l’Union européenne: la France perd 5 points sur la période, passant de 106% de la moyenne de l’UE à 101%; l’Allemagne passe de 121% à 117%; l’Italie passe 97% à 96%. Le trio de tête étant constitué du Luxembourg (261% de la moyenne des pays de l’UE), de l’Irlande (234%) et du Danemark (136%). Des pays d’Europe centrale et orientale, seule la Roumanie a noté un progrès supérieur à celui de la Pologne, gagnant 7 points et passant de 70 à 77%.

Les perspectives sont favorables à la Pologne

.Pawel Borys, président du Fond Polonais de Développement („PFR”), désigne la productivité comme l’un des atouts majeurs de la Pologne: „Le niveau de productivité dans notre pays représente désormais 80% de la moyenne de l’Union européenne, mais nous partions de très loin il y a 30 ans”.

Il ajoute: „Nous avons déjà réalisé des progrès notables après la crise économique de 2008. Notre économie n’a pas cessé de croître, tandis que le sud de l’Europe est en phase de stagnation”, et conclut: „Si on ne regarde que le PIB nominal, il va être difficile de rattraper rapidement les grands pays d’Europe de l’ouest, mais si on l’analyse en tenant compte de la parité du pouvoir d’achat, il est possible que nous parvenions à dépasser l’Espagne et même l’Italie au cours de la prochaine décennie.”.

L’expert cite la croissance économique, le niveau de productivité et l’amélioration des relations avec l’UE comme les principaux facteurs qui devraient permettre à la Pologne de rattraper l’Espagne et l’Italie.

Notons au passage que le chef du parti travailliste au parlement britannique, Keir Starmer, a affirmé, à but provocateur, que „du fait de la politique conservatrice, d’ici 2030 la famille britannique moyenne sera plus pauvre que la famille polonaise moyenne”.

La Pologne peut surmonter ses difficultés et créer les bases d’une reprise économique forte et de haut niveau.

.”Depuis environ trois décennies, la Pologne bénéficie d’une formidable croissance de la productivité. Le PIB par habitant a triplé depuis le début des années 1990 et a atteint environ 80 % de la moyenne de l’OCDE. La numérisation de l’économie pourrait stimuler davantage la croissance de la productivité en contribuant à libérer le potentiel entrepreneurial des entreprises polonaises sur le territoire national et sur les marchés mondiaux”, précise Mathias Cormann, secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

„L’économie polonaise a bénéficié d’un cadre politique solide et d’un environnement commercial favorable, qui lui ont permis de se rapprocher des économies plus prospères en termes de niveau de vie, ainsi que de faire face aux chocs considérables que le pays a connus ces dernières années”, ajoute-t-il.


Le temps de la Pologne

.”La Pologne est devenue un pivot de la sécurité sur le flanc oriental de l’OTAN, phénomène favorisé par l’emplacement stratégique du pays et son extraordinaire essor économique, qui a contribué à financer la modernisation rapide de l’armée pour en faire la vingtième armée la plus puissante du monde”, analyse Diane Francis, rédacteur en chef du National Post depuis 1998 et maître de conférences au Conseil Atlantique à Washington DC.

„Une fois la Russie poussée à la défaite, l’Ukraine approfondira sans doute le partenariat avec la Pologne pour former un bloc puissant au sein de la politique européenne. Ensemble, les deux nations auront une voix faisant autorité dans le monde démocratique au sens large. Le centre de gravité géopolitique de l’Europe s’est déplacé vers l’est, et c’est la Pologne qui a ouvert la voie”, souligne-t-elle.


Nathaniel Garstecka

œuvre protégée par droit d'auteur. Toute diffusion doit être autorisée par l'éditeur 31/03/2023