Peut-être vous êtes-vous demandé pourquoi les médias en France évoquent si peu Wrocław alors que la distance séparant cette ville de Strasbourg à vol d’oiseau n’est que de 722 km et de 992 km par l’autoroute qui relie désormais en continu ces deux cités? Peut-être d’ailleurs trouvez-vous cet état de choses quelque peu, disons, inapproprié?
Ou alors vous sentez-vous gêné par le fossé en termes de connaissances et d’échanges humains, lequel semble persister entre ce qu’on appelle l’Europe de l’Ouest et ce qu’on continue malheureusement d’appeler encore « l’Europe de l’Est », puisque vous savez que nombre des pays jadis situés de l’autre côté du rideau de fer ont rejoint l’Union à partir de 2004, ce qui commence à faire long ? D’autant que des amis, en visite en Pologne, ont évoqué devant vous la réussite économique et logistique « impressionnante » de ce pays? « Mais oui, ces Gaulois de l’Est ont reconstruit toutes leurs gares mais aussi construit des autoroutes et des voies express. De plus, le paiement sans contact y est apparu bien avant chez nous », vous a-t-on susurré à l’oreille d’un ton confidentiel.

Peut-être faites-vous partie de ceux (même s’ils constituent une minorité) qui estiment que tous les Polonais n’exercent pas le métier de « plombier ». En effet, vous rattachez ce territoire, la Pologne, à sa lutte pour le recouvrement de l’indépendance, non seulement à l’époque glorieuse de « Solidarność », mais aussi au XIXe siècle comme en témoigne l’étude révolutionnaire de Frédéric Chopin. A part les plombiers, vous vous dites donc, il doit au moins y avoir des soldats ou des révolutionnaires ainsi que, soyons fous!, des musiciens. Votre audace vous vient peut-être d’ailleurs de ce qu’au détour d’une autre conversation, quelqu’un avait laissé entendre que le père de Frédéric, Nicolas/Mikołaj était un Lorrain polonisé ayant dû son ascension sociale dès l’âge de 10 ans à la noblesse polonaise installée au château de Marainville et qu’avec ces mêmes Polonais, il avait rejoint Varsovie à l’âge de 16 ans. A partir de là vous voulez en savoir plus. Connaître les autres métiers exercés par les Polonais, à part plombier, soldat, révolutionnaire et musicien. Et à l’occasion en apprendre un peu plus sur la carrière fulgurante de Nicolas/Mikołaj Chopin à Varsovie?

D’ailleurs, même si la Pologne vous évoque instantanément des images rattachées au XIXe siècle, vous vous dites que ce serait bien, là encore à l’occasion, d’en apprendre un peu plus sur le passé plus lointain, les dynasties des Piasts et des Jagellons. Ou encore sur le double principe de l’électivité du roi et de la tolérance religieuse à une époque où celle-ci était une denrée rarissime. Un de vos proches vous a d’ailleurs parlé du peintre Matejko et en particulier de son tableau « L’accueil des Juifs en Pologne.

Le site « L’essentiel à portée de main » est fait pour vous!

A. D. 1096 ». Cela vous évoque l’académie talmudique (yeshiva) de Lublin, longtemps l’une des plus importantes au monde, fondée au XVIe siècle. De même, il vous est déjà arrivé de vous dire que ce serait chic d’être capable de prononcer correctement des noms tels que « Biały » et « Czarny » mais aussi « Kazimierz » ou encore « Legnica ». Qu’ainsi vous parviendrez à mieux saisir les liens entre Polonais, Lituaniens, Ruthènes et Ukrainiens, Hongrois. D’ailleurs, la grand-mère du grand poète, célèbre aux Etats-Unis, Zbigniew Herbert n’était-elle pas d’origine arménienne? Il vous faudra vérifier cette information.

Inversement, vous savez qu’en Pologne la francophilie a toujours eu de solides fondements historiques, depuis l’époque de Gallus Anonymous, mais surtout depuis les Lumières puis Napoléon et ce qu’ils appellent là-bas « La Grande Emigration » qui avait fait de Paris une petite Pologne au XIXe siècle (toujours lui!). Et c’est la raison pour laquelle vous vous étonnez qu’aujourd’hui, les Polonais semblent se détourner de l’apprentissage de la langue française tout en considérant Paris comme une ville qui s’éloigne d’eux. Cela aussi vous incommode et vous sentez qu’il devient urgent de parler de la France (sans doute autrement que ne le font communément les médias) aux Polonais. Finalement, vous vous dites que l’Europe devrait être commune non seulement à travers des slogans politiques un peu ronflants, mais surtout à travers nos actes de tous les jours, nos possibilités épistémologiques, pour user d’une langue un peu technique, par quoi il faut entendre la possibilité d’accéder à des informations, d’un côté, ouvertes sur la profondeur historique et, de l’autre côté, en phase avec les évolutions et défis des sociétés d’aujourd’hui.

D’une manière générale, peut-être êtes-vous curieux tout en vous voulant prévoyant, car vous souhaitez savoir non seulement ce que l’avenir nous réserve, mais aussi ce que celui-ci pourrait être à condition d’y réfléchir ensemble, par delà certains préjugés. Mieux, peut-être vous dites-vous qu’il n’y a pas d’autre voie si l’on veut éviter de se chamailler entre Européens tout en préservant un avantage concurrentiel sur les grandes autres puissances mondiales, y compris celles qui émergent, parfois à vitesse à grand V. Car l’Europe, estimez-vous peut-être, ne sera que si nous la faisons vraiment ensemble, c’est-à-dire sur la base d’un respect et d’une curiosité mutuels. Par delà nos préjugés hérités du passé.
En somme, cela fait beaucoup de « peut-être ». Mais ces « peut-être » sont peut-être l’indice de certaines inquiétudes plus profondes, de désirs aussi, avec pour point de mire l’espoir de surmonter des héritages parfois aussi négatifs. Et si vous vous aidiez vous même à transformer ces « peut-être » en impulsions pour penser et agir, pour construire une/votre Europe victorieuse qui soit une Europe de la fraternité et de l’humanisme? Dans ce cas, le site Wszystko Co Najważniejsze ou « L’essentiel à portée de main » en français est fait pour vous!

Prof. Piotr BIŁOS

Roger MOORHOUSE: Un bilan honnête de cette guerre n'a toujours pas été dressé Roger MOORHOUSE: Un bilan honnête de cette guerre n'a toujours pas été dressé
Roger MOORHOUSE

Roger MOORHOUSE

Un bilan honnête de cette guerre n'a toujours pas été dressé

Géopolitiquement parlant, la Pologne est sans doute dans une meilleure position maintenant qu’elle ne l’a été durant des siècles. Mais elle ne cesse de faire face à un défi dans les relations avec ses voisins – une Russie agressive et passéiste à l’est et une Union européenne à l’ouest qui semble vouloir complètement oublier le passé. Ce défi, la Pologne ne peut pas se permettre de s’y soustraire.

Andrzej DUDA: Le message de Solidarność – la force des « prophètes désarmés » Andrzej DUDA: Le message de Solidarność – la force des « prophètes désarmés »
Andrzej DUDA

Andrzej DUDA

Le message de Solidarność – la force des « prophètes désarmés »

Dans Le Prince, Nicolas Machiavel se fait observateur, non sans un zeste d’ironie, d’une constante de l’histoire disant qu’ « on a vu réussir tous les prophètes armés, et finir malheureusement ceux qui étaient désarmés ». Mais il n’y a pas de règle sans exception. Plus d’une fois, en effet, l’histoire a donné raison aux prophètes désarmés. La plupart du temps après coup mais sans laisser aucun doute. Un excellent témoignage en est fourni par la victoire historique du syndicat polonais Solidarność et l’extraordinaire message qu’il a adressé, il y a 40 ans, aux travailleurs d’Europe de l’Est.

Prof. Wojciech ROSZKOWSKI: L’antipolonisme Prof. Wojciech ROSZKOWSKI: L’antipolonisme
Prof. Wojciech ROSZKOWSKI

Prof. Wojciech ROSZKOWSKI

L’antipolonisme

Wojciech RoszkowskiLe fondement de toute propagande agressive est une répétition constante de mensonges selon le principe qu’il y a peu de gens qui croient aux petits mensonges, mais que face à un gros mensonge on est pratiquement désarmé. Si nous continuons à entendre dire que c’est la Pologne qui endosse la responsabilité de la Shoah et de l’éclatement même de la Seconde Guerre mondiale, il faut se le dire ouvertement : nous avons affaire à une régulière et agressive propagande antipolonaise, donc à de l’antipolonisme. Il serait donc utile de nous demander quel est le vrai but de ces actions, tout en sachant que cette question devrait être posée avant tout à ceux qui sont les auteurs de toute cette propagande mensongère.

Beata DASZYŃSKA-MUZYCZKA: Surmonter l’héritage économique de la Seconde Guerre mondiale Beata DASZYŃSKA-MUZYCZKA: Surmonter l’héritage économique de la Seconde Guerre mondiale
Beata DASZYŃSKA-MUZYCZKA

Beata DASZYŃSKA-MUZYCZKA

Surmonter l’héritage économique de la Seconde Guerre mondiale

Pologne fait partie de ces pays qui ont subi au XXe siècle les plus grandes destructions. Durant la 2e Guerre mondiale, 6 millions de Polonais ont perdu la vie. Les Alliés ont changé le tracé de nos frontières : à la place des confins est, la Pologne a obtenu la Silésie dévastée et la Poméranie – écrit Beata DASZYŃSKA-MUZYCZKA

Karol NAWROCKI: La Pologne. Histoire est son autre nom Karol NAWROCKI: La Pologne. Histoire est son autre nom
Karol NAWROCKI

Karol NAWROCKI

La Pologne. Histoire est son autre nom

Nous voulons que vous connaissiez l’incroyable passé de la Pologne – un des pays les plus marqués par l’histoire, mais qui en tire la force de lutter pour la valeur humaine la plus universelle – la liberté.

Mateusz MORAWIECKI: « Le Nouvel ordre polonais » Mateusz MORAWIECKI: « Le Nouvel ordre polonais »
Mateusz MORAWIECKI

Mateusz MORAWIECKI

« Le Nouvel ordre polonais »

Le redémarrage post-pandémique sera utilisé pour rebâtir le système économique et social afin de le rendre plus résistent aux crises futures, plus juste, capable de hisser la Pologne à un niveau supérieur de développement.

Prof. Adam GLAPIŃSKI: Stabilisation et défis après la pandémie Prof. Adam GLAPIŃSKI: Stabilisation et défis après la pandémie
Prof. Adam GLAPIŃSKI

Prof. Adam GLAPIŃSKI

Stabilisation et défis après la pandémie

Posséder notre monnaie propre – le zloty – nous permet de mener une politique monétaire indépendante et autonome qui est un important amortisseur de chocs.

Artur SZKLENER: Le pays de Chopin tend la main à ses artistes Artur SZKLENER: Le pays de Chopin tend la main à ses artistes
Artur SZKLENER

Artur SZKLENER

Le pays de Chopin tend la main à ses artistes

Malgré les 1,3 milliard d’euros environ déboursés par le gouvernement polonais pour atténuer les effets de la pandémie de la Covid-19 sur le secteur de la culture, la situation de nombreux artistes, surtout ceux non liés par un contrat de travail avec une institution culturelle, est dramatique. Pour y remédier, une loi sur le statut professionnel des artistes est en cours de préparation.

Stanisław ŻARYN: Poutine falsifie l'histoire Stanisław ŻARYN: Poutine falsifie l'histoire
Stanisław ŻARYN

Stanisław ŻARYN

Poutine falsifie l'histoire

L’article écrit par Poutine doit être conçu seulement comme une nouvelle tentative de désintégrer la communauté nord-atlantique par le biais de la propagande basée sur l’histoire de la Seconde Guerre mondiale.

Prof. Aleksander SURDEJ: Éducation et investissements patients les clés polonaises pour accroître l’innovation Prof. Aleksander SURDEJ: Éducation et investissements patients les clés polonaises pour accroître l’innovation
Prof. Aleksander SURDEJ

Prof. Aleksander SURDEJ

Éducation et investissements patients les clés polonaises pour accroître l’innovation

La réduction par la Pologne, ces dernières trois décennies, de la distance de développement d’un niveau de 40 % env. à plus de 70 % du revenu moyen per capita dans les pays de l’UE est un exploit considérable. Poursuivre cette trajectoire sera difficile si la Pologne n’augmente pas le degré d’innovation de ses entreprises lequel, mesuré par le degré d’avancement technologique des produits exportés, se situe autour de la moyenne des pays membres de l’OCDE.

Marcin JAKUBOWSKI: Les scientifiques polonais. Créatifs, engagés, pensant au-delà des schémas Marcin JAKUBOWSKI: Les scientifiques polonais. Créatifs, engagés, pensant au-delà des schémas
Marcin JAKUBOWSKI

Marcin JAKUBOWSKI

Les scientifiques polonais. Créatifs, engagés, pensant au-delà des schémas

Il est difficile de surestimer l’influence de Nicolas Copernic sur notre perception du monde. En hommage au génie de l’astronome originaire de Toruń, the National Gallery à Londres présentera en 2021 deux chef-d’œuvres : le tableau de Jan Matejko « Conversation avec Dieu », représentant Copernic en train d’étudier le système solaire, et une copie de l’ouvrage de Copernic De revolutionibus orbium coelestium (Des révolutions des orbes célestes), fruit de ses observations et de ses calculs méticuleux du mouvement des astres. Alors que la science moderne n’était qu’à son balbutiement, le chanoine de Toruń fut l’un des premiers scientifiques dignes de ce nom, un vrai homme de la Renaissance.

Paweł SOLOCH: Comment assurer la sécurité de l’Europe ? Paweł SOLOCH: Comment assurer la sécurité de l’Europe ?
Paweł SOLOCH

Paweł SOLOCH

Comment assurer la sécurité de l’Europe ?

Toute action provoquant l’érosion de la confiance et de la solidarité aussi bien dans l’Otan que dans l’UE sert les intérêts de leurs ennemis, tous ceux qui veulent contester l’ordre existant pour pousser surtout l’Europe dans une situation dont elle a fait l’expérience au siècle dernier.

Prof. Marek KORNAT: La révolution polonaise de la liberté Prof. Marek KORNAT: La révolution polonaise de la liberté
Prof. Marek KORNAT

Prof. Marek KORNAT

La révolution polonaise de la liberté

Malgré tous ses défauts, cette constitution apparaît, au milieu de la barbarie prusso-russo-autrichienne, comme la seule œuvre de liberté que l’Europe orientale ait jamais créée par elle-même. Et elle fut inspirée uniquement par la classe privilégiée, à savoir les nobles.

Jarosław SZAREK: Ces innovateurs polonais qui ont changé la face du monde Jarosław SZAREK: Ces innovateurs polonais qui ont changé la face du monde
Jarosław SZAREK

Jarosław SZAREK

Ces innovateurs polonais qui ont changé la face du monde

Le génie de nombreux ingénieurs polonais a permis l’essor de l’électronique, de la chimie, de l’industrie de l’aviation. C’est les Polonais qui ont mis au point le détecteur de mines portatif et déchiffré l’Enigma, en écourtant ainsi la durée de la Seconde guerre mondiale

Magazyn idei "Wszystko Co Najważniejsze" oczekuje na Państwa w EMPIKach w całym kraju, w Księgarni Polskiej w Paryżu na Saint-Germain, naprawdę dobrych księgarniach w Polsce i ośrodkach polonijnych, a także w miejscach najważniejszych debat, dyskusji, kongresów i miejscach wykuwania idei.

Aktualne oraz wcześniejsze wydania dostępne są także wysyłkowo.

zamawiam