Edoardo SECCHI: L’afflux de migrants a bousculé l’Europe
Edoardo SECCHI

Edoardo SECCHI

L’afflux de migrants a bousculé l’Europe

L’Allemagne est entrée en récession parce qu’elle a été privée du gaz bon marché de la Russie. Mais si la solution aux problèmes consiste à réduire le coût de la main-d’œuvre en attirant des migrants, nous nous heurterons bientôt à un mur. En effet, même en réduisant le coût de sa main-d’œuvre, Berlin ne pourra de toute façon pas gagner le duel économique avec la Chine, tandis qu’en Europe il y aura de plus plus de gens sans domicile fixe, encore plus de criminalité et d’attaques terroristes- déclare Edoardo Secchi, président du Club Italie-France, dans une interview accordée à Agaton Kozinski.

Prof. Dana GOOLEY: Le grand improvisateur 
Prof. Dana GOOLEY

Prof. Dana GOOLEY

Le grand improvisateur 

La véritable patrie de Frédéric Chopin est le royaume enchanté de la poésie, écrit le professeur Dana GOOLEY.

Aleksander LASKOWSKI: Krzysztof Penderecki. Le sacré et l’avant-garde
Aleksander LASKOWSKI

Aleksander LASKOWSKI

Krzysztof Penderecki. Le sacré et l’avant-garde

En créant des œuvres sacrées et en les présentant dans la Pologne communiste, Krzysztof Penderecki s’est activement impliqué dans les activités sociales et politiques qui ont conduit à la chute du communisme, écrit

Nathaniel GARSTECKA: Les mensonges sur la Pologne dans les médias occidentaux
Nathaniel GARSTECKA

Nathaniel GARSTECKA

Les mensonges sur la Pologne dans les médias occidentaux

Pour des raisons idéologiques et politiques, les médias occidentaux véhiculent de nombreux mensonges au sujet de la Pologne et procèdent à de nombreuses manipulations, créant ainsi artificiellement l’image d’un pays totalement détourné de la civilisation européenne.

Qui va gagner en Pologne ?

Qui va gagner en Pologne ?

A l’approche des législatives du 15 octobre 2023 en Pologne, qui seront cruciales pour l’ordre politique en Europe centrale, et du referendum qui se tiendra en même temps, un point de situation semble nécessaire pour la compréhension des enjeux.

Eryk MISTEWICZ: Il y 30 ans, le dernier soldat soviétique a quitté la Pologne.
Eryk MISTEWICZ

Eryk MISTEWICZ

Il y 30 ans, le dernier soldat soviétique a quitté la Pologne.

Il y 30 ans, le dernier soldat soviétique a quitté la Pologne. À en croire les idéologues de Poutine, les Russes aimeraient aujourd’hui retourner en Pologne et dans toute l’Europe centrale. Nous faisons tout, nous, Polonais et Ukrainiens, tous en Europe et aux États-Unis pour les en empêcher.

Karol Nawrocki: Gardiens des intérêts étrangers
Karol NAWROCKI

Karol NAWROCKI

Gardiens des intérêts étrangers

Ce septembre marque le trentième anniversaire du départ du territoire polonais des dernières unités de l’armée russe post-soviétique. C’est ainsi qu’a pris fin une longue période pendant laquelle les intérêts de Moscou dans notre pays étaient défendus par une armée étrangère. Sa présence avait été le résultat de la soumission qui, dans la conscience collective polonaise, est associée au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale et à l’agression soviétique du 17 septembre 1939.

4500 kilomètres pour aider l’Ukraine

4500 kilomètres pour aider l’Ukraine

La presse ukrainienne suit avec intérêt l’action humanitaire Karim Lunisi, 70 ans, médecin de famille à Pornichet, dans l’ouest de la France, qui a parcouru 4 500 kilomètres à vélo pour collecter des fonds par l’intermédiaire de sa fondation afin d’aider l’Ukraine: achat de générateurs, de trousses de premiers secours et de matériel chirurgical pour les Ukrainiens.

Łukasz KAMIŃSKI: Le Printemps de Prague 1968 – les conséquences de l'invasion du mois d'août
Łukasz KAMIŃSKI

Łukasz KAMIŃSKI

Le Printemps de Prague 1968 – les conséquences de l'invasion du mois d'août

On a coutume de considérer le Printemps de Prague et sa répression forcée comme un des épisodes de l’histoire de la guerre froide. Or, et cela peut paraître surprenant du point de vue actuel, l’intervention des troupes du Pacte de Varsovie n’a en rien affecté le processus d’assouplissement des relations entre l’Est et l’Ouest (connu sous le nom de détente), qui avait déjà commencé avant 1968.

Prof. Jeffrey SONNENFELD: La Pologne avait raison. Aujourd'hui, vous êtes un exemple pour les autres
Prof. Jeffrey SONNENFELD

Prof. Jeffrey SONNENFELD

La Pologne avait raison. Aujourd'hui, vous êtes un exemple pour les autres

Vous n’avez pas cédé à la pensée de groupe, vous avez su vous adapter à temps aux changements en cours et repérer les signaux d’alerte. Voilà ce que c’est que d’être un vrai leader. C’est la raison pour laquelle la Pologne et ses dirigeants courageux constituent un exemple à suivre pour les pays d’Europe centrale et orientale.