Piotr ARAK: Société de la Solidarność
Piotr ARAK

Piotr ARAK

Société de la Solidarność

Presque chaque Polonais engagé dans l’aide aux réfugiés ukrainiens. L’élan spontané de la société polonaise a dépassé toutes les espérances/

Prof. Wojciech ROSZKOWSKI: Essai sur la liberté dans une Europe entre la Russie et l’Allemagne
Prof. Wojciech ROSZKOWSKI

Prof. Wojciech ROSZKOWSKI

Essai sur la liberté dans une Europe entre la Russie et l’Allemagne

Ce n’étaient pas les conflits locaux qui ont menacé la paix, mais la politique impériale barbare de la Russie, tolérée trop longtemps par les pays d’Europe occidentale, notamment l’Allemagne, qui projetait de baser sur les ressources russes son essor et même sa domination économique sur ses voisins.

Prof. Piotr GLIŃSKI: « Cadres vides » – les blessures jamais cicatrisées des musées polonais
Prof. Piotr GLIŃSKI

Prof. Piotr GLIŃSKI

« Cadres vides » – les blessures jamais cicatrisées des musées polonais

Dès la mi-septembre, les visiteurs des plus grands musées polonais y verront des cadres vides. Il s’agit d’une campagne de sensibilisation visant à rappeler les spoliations, les endommagements et les pertes subis par les collections d’œuvres d’art publiques, privées et ecclésiastiques polonaises à la suite de la Seconde Guerre mondiale.

Prof. Zdzisław KRASNODĘBSKI: Les comptes des crimes allemands en Pologne n’ont toujours pas été soldés
Prof. Zdzisław KRASNODĘBSKI

Prof. Zdzisław KRASNODĘBSKI

Les comptes des crimes allemands en Pologne n’ont toujours pas été soldés

L’Allemagne n’a jamais soldé les comptes de son passé national-socialiste ni indemnisé ses victimes polonaises. Le bourreau de Varsovie, Heinz Reinefarth, non seulement n’a jamais été puni, mais, en plus, il a fait une carrière politique en RFA – écrit le prof. Zdzisław KRASNODĘBSKI

Prof. Piotr GLIŃSKI: La Pologne persévérera dans ses efforts pour se faire restituer les biens culturels spoliés
Prof. Piotr GLIŃSKI

Prof. Piotr GLIŃSKI

La Pologne persévérera dans ses efforts pour se faire restituer les biens culturels spoliés

Le pillage intentionnel et d’envergure des œuvres d’art polonaises par les occupants allemands et soviétiques a laissé un saisissant sentiment de perte dans la culture polonaise. La base de données d’objets spoliés pendant la guerre, tenue par le ministère de la Culture et du Patrimoine national de Pologne, contient presque 66 000 entrées, ce qui, par rapport aux estimations (516 000 œuvres perdues), ne constitue qu’une infime partie.

Karol NAWROCKI: Par les réparations à la réconciliation
Karol NAWROCKI

Karol NAWROCKI

Par les réparations à la réconciliation

Berlin a une réaction allergique à toute mention de réparations de guerre. Or, en réglant cette question, on s’offrirait l’opportunité d’instaurer une réconciliation pleine et entière entre la Pologne et l’Allemagne.

Roger MOORHOUSE: Pourquoi devrions-nous nous souvenir du 23 août 1939
Roger MOORHOUSE

Roger MOORHOUSE

Pourquoi devrions-nous nous souvenir du 23 août 1939

Peu après minuit, dans la nuit du 23 août 1939, Joseph Staline a porté un toast à Adolf Hitler. L’occasion en était, bien sûr, la signature du pacte soviéto-nazi – ou pacte Molotov-Ribbentrop – de non-agression entre Moscou et Berlin, qui a donné le feu vert à Hitler d’agresser la Pologne et ouvert la voie à l’éclatement de la Seconde Guerre mondiale en Europe.

Jan PARYS: Conséquences internationales de l'agression russe contre l'Ukraine en 2022
Jan PARYS

Jan PARYS

Conséquences internationales de l'agression russe contre l'Ukraine en 2022

L’agression russe a radicalement changé la situation de l’Ukraine. Le pays se bat pour son intégrité territoriale depuis le 24 février 2022. Il subit également d’énormes pertes humaines et matérielles. L’Ukraine n’a jamais menacé la Russie, mais elle est devenue un objet d’agression à des fins impériales.

Mariusz BŁASZCZAK: 18e bataille la plus décisive de l'histoire
Mariusz BŁASZCZAK

Mariusz BŁASZCZAK

18e bataille la plus décisive de l'histoire

C’est grâce à l’attitude héroïque du soldat polonais, à l’énorme tribut de sang et aux privations de la société qui venait de vivre la géhenne de la Première Guerre mondiale, qu’on est parvenu à garantir la paix et la sécurité en Europe – au moins jusqu’à ce qu’un autre régime totalitaire ne soulève la tête en Allemagne.

Karol NAWROCKI: La guerre des mondes
Karol NAWROCKI

Karol NAWROCKI

La guerre des mondes

Au début de son indépendance retrouvée en 1918, la Pologne n’a pas de frontières établies de façon définitive. Pour cela, elle doit se battre à l’ouest, au sud et à l’est. À l’est, elle est amenée à combattre aussi pour défendre la civilisation de l’Occident.

Prof. Wojciech ROSZKOWSKI: Il suffit d’arrêter de nourrir le dragon
Prof. Wojciech ROSZKOWSKI

Prof. Wojciech ROSZKOWSKI

Il suffit d’arrêter de nourrir le dragon

Henri Guaino s’inquiète pour le sort d’un monde dans lequel la Russie « sera chassée de toutes les instances internationales ». Ne faudrait-il pas être plus inquiet de la situation où un membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU va jusqu’à perpétrer, aux yeux du monde, un génocide ?

Prof. Ewa THOMPSON: Les faibles doivent perdre
Prof. Ewa THOMPSON

Prof. Ewa THOMPSON

Les faibles doivent perdre

Henri Guaino en appelle à notre bon sens. Il refuse de fantasmer sur le bien et le mal, et va jusqu’à affirmer que si on voulait introduire de telles catégories dans le débat, autant accepter le retour du climat des croisades.

Karol NAWROCKI: Une insurrection bien polonaise
Karol NAWROCKI

Karol NAWROCKI

Une insurrection bien polonaise

Le 1er août 1944, les habitants de Varsovie dans un ultime élan ont pris les armes contre le totalitarisme nazi allemand. Ils se sont battus pour tout ce que les chars de l’Armée rouge avançant du coté est ne pouvaient leur apporter : la liberté, la démocratie, le droit de déterminer leur propre destin.

Frédéric BILLET : Liberté, égalité, fraternité face à la guerre en Ukraine
Frédéric BILLET

Frédéric BILLET

Liberté, égalité, fraternité face à la guerre en Ukraine

Qu’est-ce qui pourrait être plus éloquent que notre devise – liberté, égalité, fraternité – qui nous unit aujourd’hui alors que l’Europe est confrontée à cette guerre cruelle en Ukraine, que la Russie a déclenchée il y a quatre mois.