Nathaniel GARSTECKA: La Russie est-elle le bastion de notre civilisation ?
Nathaniel GARSTECKA

Nathaniel GARSTECKA

La Russie est-elle le bastion de notre civilisation ?

C’est ce que semble penser une partie de la droite occidentale, en particulier française. La Russie est souvent qualifiée de « bastion de la civilisation blanche, chrétienne et conservatrice » et ses dirigeants sont érigés en modèle dont nous devrions nous inspirer.

Prof. Andrzej NOWAK: C'est à l'Occident de rendre la reconquête impériale de la Russie inefficace
Prof. Andrzej NOWAK

Prof. Andrzej NOWAK

C'est à l'Occident de rendre la reconquête impériale de la Russie inefficace

La Russie ne peut être changée – ou sauvée d’elle-même – que par la suppression de son aptitude à la ré-impérialisation. Et cela ne peut se faire qu’à travers une limitation de ses  capacités à élargir son territoire – affirme le professeur Andrzej NOWAK dans un entretien avec Mikołaj CZYŻ.

Eryk MISTEWICZ: 82 ans et 400 km séparent Boutcha de Katyn
Eryk MISTEWICZ

Eryk MISTEWICZ

82 ans et 400 km séparent Boutcha de Katyn

Aujourd’hui, tout le monde parle de la division de l’Ukraine. La Pologne a été partagée de la même manière quatre fois par l’Allemagne et la Russie. Et je vous assure que désormais, nous ferons tout afin que notre voisin ne connaisse pas notre sort, afin que l’Ukraine ne soit pas balayée de l’Europe par les mêmes forces.

Nicolas TENZER: La Russie de Poutine - le test décisif pour l’Europe
Nicolas TENZER

Nicolas TENZER

La Russie de Poutine - le test décisif pour l’Europe

Un jour, la Russie sera libre, car telle est la volonté du peuple russe, en particulier de sa jeunesse. Mais tous les dissidents nous le demandent; renforçons notre action contre le régime, notamment en arrêtant Nordstream 2 et en appliquant un régime de sanctions étendues contre le premier cercle de Poutine et tous ceux coupables ou complices d’atteintes graves aux droits de l’être humain.

Nicolas TENZER: Russie. Pour sortir de la débâcle stratégique de l’Ouest
Nicolas TENZER

Nicolas TENZER

Russie. Pour sortir de la débâcle stratégique de l’Ouest

La guerre en Tchétchénie avait été le premier signal d’alerte, mais il est passé inaperçu sauf chez quelques rares intellectuels. La prise sous contrôle russe d’une partie de la Géorgie a à peine plus ému. La Syrie, qui reste jusqu’à présent la pire guerre d’extermination du XXIe siècle, a achevé de détruire la conscience de l’Occident – ecrit Nicolas TENZER.