Marcin KRUPA: Comment l’e-sport a changé Katowice

TSF Jazz Radio

Comment l’e-sport a changé Katowice

Marcin KRUPA

Maire de Katowice (Pologne). Président de l'Assemblée de la Métropole de Haute-Silésie-Zagłębie.

Ryc.Fabien Clairefond

Autres textes disponibles

Katowice est devenu la capitale mondiale du sport électronique. Le plus grand événement d’affaires en Pologne rassemble 170 000 personnes provenant du monde entier – écrit Marcin KRUPA

“Différencier ou mourir” n’est pas seulement le titre du livre inspirant de Jack Trout, mais aussi l’un des principes fondamentaux du marketing tant au niveau des commerces qu’à celui de l’administration décentralisée. Les villes se sont toujours affrontées dans de nombreux domaines. Cela se produit également aujourd’hui à tous les niveaux – mondial, régional et local. Les autorités locales se font concurrence pour attirer de nouveaux investisseurs et résidents, se procurer les fonds européens ou encore attirer des événements d’envergure nationale ou mondiale. Ces efforts obéissent à trois objectifs fondamentaux. Premièrement: améliorer durable de qualité de vie en ville à travers notamment la création d’emplois attractifs, la construction de nouveaux logements et la mise à niveau de l’offre du secteur des loisirs. Deuxièmement: augmenter à long terme les recettes budgétaires générées principalement par les flux fiscaux dont l’impôt sur le revenu, l’impôt sur les sociétés et les taxes immobilières. Troisièmement: valoriser l’image de la ville et se différencier des autres car, dans le monde d’aujourd’hui, il n’y a pas de place pour la platitude et la médiocrité.

La création conséquente de l’image permet aux municipalités de tirer parti de l’effet boule de neige. Nous le voyons à Katowice. Ayant trouvé un investisseur de premier ordre, IBM, nous étions désormais mieux placés pour en solliciter d’autres, telles que PwC ou Fujitsu. La construction des nouveaux locaux de l’Orchestre symphonique de la Radio nationale polonaise, avec l’une des meilleures salles de concert du monde, nous a permis de remporter le titre prestigieux de Ville créative de Musique de l’UNESCO. Et la COP24, le somment onusien sur le climat qui s’est tenu à Katowice en décembre dernier, était notre fierté qui nous a ouvert la voie pour accueillir d’autres événements prestigieux dans le futur. Cette année, grâce à notre coopération avec le ministre du Sport et du Tourisme, Witold Bańka, nous allons organiser la Conférence mondiale antidopage, et actuellement nous sommes en train de faire les démarches, avec le soutien du ministre des Investissements et du Développement, Jerzy Kwieciński, pour obtenir le droit de tenir le Forum urbain mondial sous l’égide des Nations Unies.

Je suis tenté d’avancer la thèse que rien de tout cela ne serait arrivé à Katowice, ou du moins à une telle échelle, sans l’idée qu’a eu, il y a huit ans, Michał Jędrzejek, un conseiller municipal, d’investir pour attirer à Katowice, les meilleurs joueurs mondiaux de sport … éléctronique! Il ne manquait pas de gens qui trouvaient ça fou de dépenser de grosses sommes d’argent pour réunir des milliers de nerds dans le « Spodek » [une salle omnisports située à Katowice]. Mon prédécesseur comme maire, Piotr Uszok, qui ne connaissait le monde des jeux d’ordinateur que par ouï-dire, a estimé que l’initiative de ce jeune homme en valait la peine et a décidé de l’appuyer. Mais même lui-même n’aurait pas imaginé à quel point elle allait changer notre ville, en devanant un facteur essentiel de son développement.

Aujourd’hui, l’Intel Extreme Masters (IEM), le championnat du monde des jeux d’ordinateur combiné avec le salon informatique, est le plus grand événement d’affaires en Pologne. L’année dernière, il a réuni à Katowice, sur deux week-ends, près de 170 000 participants!

Katowice est devenue une capitale mondiale du sport électronique et, bien que l’IEM de 2018 ait également été organisé à Chicago, Sydney et Shanghai, c’est ici, à Katowice, que se tiennent les finales les plus importantes.

Ce qui témoigne de l’importance et du prestige de cet événement, ce n’est pas seulement l’ensemble de prix de cette année, mais aussi des dizaines de milliers de fans au « Spodek » et des millions d’autres devant les écrans d’ordinateur. L’année dernière, l’IEM a été diffusé en 10 langues, et les spectateurs ont passé plus de deux milliards de minutes à regarder un flux en direct. Le sport électronique en Pologne ne fait que commencer à prendre de l’ampleur, tandis qu’en Asie les héros des jeux tels que Counter-Strike ou League of Legends jouissent d’une popularité comparable à celle des meilleurs joueurs de football du monde comme Cristiano Ronaldo ou Robert Lewandowski. En citant ces exemples, je souhaite illustrer à quel point la co-organisation de l’IEM contribue à la promotion mondiale de Katowice en tant que ville axée sur les nouvelles technologies et le secteur des loisirs.

L’IEM n’est pas un événement de série ordinaire qui ravive notre ville une fois par an. C’est une sorte de catalyseur pour les nouvelles initiatives, et notre excellente coopération avec INTEL et ESL Polska, qui sont les organisateurs de l’IEM, en a résulté. Il y a le Musée de l’Hstoire des Ordinateurs et de l’Informatique à Katowice, et dans les salles de concert de l’Orchestre symphonique de la Radio nationale polonaise l’on peut écouter les morceaux de musique les plus populaires de Video Games Live. L’ESL Arena accueille de nombreuses compétitions de jeux, notamment les championnats de Pologne et la finale de l’IEM.

Le tourisme d’affaires à Katowice est devenu un levier du développement de la ville. Tout en stimulant la vie économique et sociale, il joue également un rôle majeur dans la promotion de Katowice, à la fois en Pologne comme à l’international. L’IEM lui-même apporte de réels bénéfices pour les résidents. Des milliers de visiteurs génèrent des revenus pour les hôtels, les restaurants, les chauffeurs de taxi et les prestataires locaux qui accompagnement la mise en place de la manifestation. L’IEM a eu pour effet de booster le secteur de l’hôtellerie et des conférences. L’événement a connu tant de succès que son organisation, et surtout la participation financière de la mairie, n’est contesté ni par les habitants, ni par les élus de l’opposition, ni par les médias. Une situation – chaque maire le sait – extrêmement rare.

.Il y a un grain de vérité dans le dicton russe selon lequel « qui ne risque rien ne boit jamais de champagne. » En tant que responsables locaux, dans la hâte des affaires en cours, nous devrions prendre le temps de chercher ce quelque chose qui nous différencie des autres et qui rend notre ville unique. Faute de cela, nous ne servirons que de toile de fond aux autres, plus ambitieux, tout en dressant un bilan maussade sur les opportunités ratées.

Marcin Krupa

Pierwszy raz na Wszystko Co Najważniejsze?

Aby nie ominąć istotnych tekstów, raz w tygodniu w niedzielę rano wysyłamy newsletter. Zapraszamy do zapisania się:

Dodaj komentarz

Twój adres email nie zostanie opublikowany. Pola, których wypełnienie jest wymagane, są oznaczone symbolem *

Magazyn idei "Wszystko Co Najważniejsze" oczekuje na Państwa w EMPIKach w całym kraju, w Księgarni Polskiej w Paryżu na Saint-Germain, naprawdę dobrych księgarniach w Polsce i ośrodkach polonijnych, a także w miejscach najważniejszych debat, dyskusji, kongresów i miejscach wykuwania idei.

Aktualne oraz wcześniejsze wydania dostępne są także wysyłkowo.

zamawiam