Andrzej DUDA: La défense de notre frontière orientale est aujourd'hui un élément clé de la raison d'Etat polonaise

La défense de notre frontière orientale est aujourd'hui un élément clé de la raison d'Etat polonaise

Photo of Andrzej DUDA

Andrzej DUDA

Président de la République de Pologne.

Ryc.Fabien Clairefond

Autres textes disponibles

À de nombreuses reprises au cours de ma présidence, j’ai appelé à ce que les questions de sécurité de la Pologne soient exclues du débat politique. Surtout dans une période aussi turbulente que celle que nous vivons actuellement. Il y a 103 ans, alors que l’armée bolchévique approchait de Varsovie, nous avons pu nous unir en tant que nation – rappelle Andrzej DUDA

.La Fête de l’Armée Polonaise, le 15 août, est une journée tout à fait spéciale. C’est le jour où nous rendons hommage aux soldats polonais qui ont versé leur sang pour défendre notre patrie sur différents champs de bataille afin que la Pologne soit libre, indépendante et puisse être en sécurité !

C’est le jour où nous nous souvenons de la grande victoire remportée en 1920 par la République de Pologne, qui venait de renaître, sur la Russie soviétique. L’héroïsme des soldats polonais lors de la bataille de Varsovie a été décisif pour la victoire, une victoire d’une grande importance pour la sécurité de notre patrie et pour l’ensemble de l’Europe. L’arrêt de l’expansion bolchévique a empêché la propagation de la révolution communiste russe à l’Ouest. Les soldats polonais ont changé le cours de l’histoire ! Ils ont défendu toute l’Europe !

La Fête de l’Armée Polonaise relie brillamment le passé, le présent et l’avenir. C’est pourquoi c’est la meilleure occasion de parler de notre sécurité. La sécurité ici et maintenant. La sécurité de la Pologne en 2023, mais aussi la sécurité de l’avenir – la sécurité de nos enfants et petits-enfants ! Dans mon discours du Nouvel An, j’ai dit que le défi le plus important pour la Pologne serait précisément la sécurité. Tout le monde peut constater qu’il s’agit d’une question absolument fondamentale. Car, comme souvent dans notre histoire, nous vivons à nouveau une période dangereuse. Depuis un an et demi, une guerre totale se déroule à notre frontière orientale. L’agression brutale de la Russie contre l’Ukraine indépendante a semé la mort, la douleur et la souffrance. C’est une guerre dont la fin n’est malheureusement pas encore perceptible.

Dès les premiers instants, nous, Polonais, nous sommes engagés à aider l’Ukraine, qui luttait héroïquement contre les envahisseurs russes. C’est en partie grâce à notre aide que l’Ukraine a pu se défendre et continue à se battre. C’est grâce aux défenseurs de l’Ukraine, qui ont repoussé l’assaut russe, infligeant chaque jour des pertes douloureuses à l’agresseur, que la Pologne peut aujourd’hui se sentir en sécurité ! Si quelqu’un ne comprend pas cela, s’il critique notre engagement et notre soutien, c’est qu’il ne comprend rien. Il ne comprend pas sur quoi repose la sécurité polonaise !

Une Ukraine et une Biélorussie indépendantes sont extrêmement importantes pour une Pologne indépendante. Pour la sécurité de nos frontières. Nous, les Polonais, avons toujours considéré nos frontières comme sacrées. Ces frontières ont été attaquées à de nombreuses reprises au cours de l’histoire et les soldats polonais ont versé leur sang pour les défendre. C’est pourquoi nous savons très bien que la défense des frontières est l’un des fondements absolus de l’indépendance. La défense de notre frontière orientale – la frontière de l’Union européenne et de l’OTAN – est aujourd’hui un élément clé de la raison d’Etat polonaise.

Avant même l’invasion russe de l’Ukraine, la Pologne faisait l’objet d’une guerre hybride à ses frontières, menée par les services biélorusses et russes. Il s’agissait de tester notre détermination, de savoir si nous étions prêts à assurer la sécurité des Polonais. En tant que pays, nous avons parfaitement réussi ce test. Nous le devons à la détermination et au dévouement des soldats et des officiers polonais. C’est pourquoi, en cette Fête de l’Armée Polonaise, je tiens à les remercier une nouvelle fois chaleureusement pour leur service dévoué et pour la protection continue des frontières polonaises. Qu’ils acceptent mon hommage, comme tous les soldats polonais qui gardent notre patrie au quotidien ! Tout le monde en Pologne doit comprendre que nous sommes et serons toujours soumis à diverses provocations. Cette époque est ainsi faite. C’est pourquoi nous devons être vigilants en permanence. Nous sommes bien préparés pour assurer la sécurité de la Pologne. Mais nous sommes aussi et serons extrêmement responsables. Nous ne nous laisserons pas provoquer !

En 2015, mes compatriotes m’ont élu au poste de Président de la République de Pologne et de commandant en chef des forces armées. C’est pour moi le plus grand des honneurs, mais surtout une engagement. Un engagement à assurer la sécurité de la Pologne et des Polonais ! Dès les premiers jours, c’est la sécurité qui a été le sujet le plus important pour moi. C’est pourquoi la construction d’une armée polonaise forte était et reste le fondement de ma présidence ! Les huit dernières années ont été consacrées à la reconstruction de l’Armée Polonaise et au renforcement de la sécurité polonaise.

Auparavant, nous étions confrontés à la situation inverse. La réduction de la taille des forces armées polonaises, la liquidation de nombreuses unités, la disparition de la présence militaire dans l’est de la Pologne, l’adoption de plans pour la défense de la République sur la ligne de la Vistule ! Il ne peut y avoir de retour à cette politique erronée !

En 2015, la Pologne ne comptait plus qu’environ 97 000 hommes sous les drapeaux, et après le démantèlement de plusieurs centaines d’unités militaires, elle ne disposait plus que de trois divisions d’armée. Depuis 2016, nous avons interrompu cette politique catastrophique et avons complètement inversé la tendance.

Une cinquième division est en cours de formation. La 18ème division mécanisée et la 1ère division d’infanterie de la Légion ont été créées. Le 2ème corps mécanisé de Cracovie est en train d’être formé. L’Armée de Défense Territoriale, qui compte aujourd’hui plus de 37 000 hommes, a été créée à partir de rien et a montré à maintes reprises, ces dernières années, à quel point elle est importante pour assurer la sécurité des Polonais. Aujourd’hui, l’Armée Polonaise compte déjà plus de 175 000 soldats.

Nous tirons les leçons de la guerre qui se déroule à notre frontière orientale. Nous modernisons le système de commandement des forces armées. La guerre en Ukraine a confirmé que ce système doit être basé sur le principe de l’unité du commandement et sur un rapprochement maximal des structures et des procédures de temps de paix et de temps de guerre.

En tant que commandant en chef des forces armées, je suis extrêmement soucieux que les soldats puissent accomplir leur service dans les meilleures conditions possibles. En 2015, le salaire moyen des soldats professionnels était d’un peu plus de 4 000 zlotys. Aujourd’hui, il est déjà de 8 000 zlotys. Il s’agit d’une amélioration significative, d’une amélioration du statut et des conditions matérielles des soldats, mais aussi, et peut-être surtout, de leurs familles. Depuis 8 ans, nous renforçons et modernisons constamment nos forces armées. Nous achetons des équipements modernes pour nos soldats. Cette année, nous dépenserons plus de 4 % du PIB pour la défense, soit 137 milliards de zlotys ! En pourcentage, il s’agit du niveau de financement le plus élevé de toute l’Alliance Atlantique.

Cette modernisation comprend des équipements de toutes catégories. Nous achetons des chars modernes ABRAMS et K-2, des obusiers KRAB et K9, des lance-roquettes multiples HIMARS et CHUNMOO, des avions F-35 et FA-50, des hélicoptères APACHE, BLACK HAWK, AW-101 et AW-149, des frégates MIECZNIK et des navires KORMORAN, des drones BAYRAKTAR et des satellites d’observation GLOB. Nous construisons également le système de défense aérienne le plus moderne d’Europe, avec une contribution extrêmement importante de l’industrie de défense polonaise.

L’objectif de cette grande modernisation est d’équiper l’Armée Polonaise et de créer un système de défense tel que personne n’osera jamais nous attaquer, que le soldat polonais n’aura pas à se battre, que notre potentiel sera à lui seul un moyen de dissuasion suffisant contre toute agression contre la Pologne.

Je remercie tous ceux qui, malgré les critiques, mettent en œuvre ce plan. Car, malheureusement, certains critiquent cet ambitieux programme de modernisation de nos forces armées. Il y a aussi ceux qui nous reprochent de nous endetter pour acheter des équipements modernes. Que nous achetons à crédit. Lorsque j’entends ces remarques, je réponds toujours : nous ne pouvons pas attendre 20 ou 30 ans. Nous ne pouvons pas nous permettre de ne rien faire aujourd’hui. C’est pourquoi nous renforçons et renforcerons notre armée ici et maintenant. La sécurité de la Pologne et la sécurité des Polonais n’ont pas de prix !

La sécurité de la Pologne dépend de notre force, mais aussi de nos alliances, nous le savons très bien. C’est pourquoi nous sommes un membre actif de l’OTAN depuis des années. Un allié fiable qui a fait ses preuves. Nos soldats ont participé à de nombreuses missions durant lesquelles ils ont versé leur sang.

Le succès du sommet de l’OTAN à Varsovie en 2016 a permis de renforcer le flanc oriental de l’Alliance. En huit ans, la présence des troupes de l’OTAN en Pologne a augmenté. En 2015, seules quelques centaines de troupes alliées se trouvaient temporairement dans notre pays. Aujourd’hui, il s’agit de plusieurs milliers de soldats, y compris la présence permanente de l’Armée Américaine. Notre coopération en matière de sécurité avec les États-Unis n’a jamais été aussi bonne qu’aujourd’hui.

Les décisions du sommet de l’OTAN de Vilnius, qui s’est tenu le mois dernier, constituent un autre succès pour la Pologne. Les experts du monde entier le confirment. Il s’agit du passage d’une politique de dissuasion à une politique de défense. Des plans de défense sont élaborés, de nouveaux commandements sont créés et une force d’intervention rapide de 300 000 hommes est en cours de préparation. Nous ne serons pas défendus par de simples déclarations, mais par des plans concrets et des forces militaires provenant des différents pays de l’alliance.

Le flanc oriental de l’OTAN a été considérablement renforcé ! C’est aussi la raison pour laquelle la Pologne est aujourd’hui en sécurité ! Depuis plus d’un siècle, les États-Unis jouent un rôle clé dans la sécurité de l’Europe. En Pologne, nous nous en souvenons très bien ! C’est pourquoi j’ai proposé que l’une des priorités de la présidence polonaise de l’Union européenne au premier semestre 2025 soit d’approfondir, de renforcer la coopération entre l’Union et les États-Unis. Nous persuaderons tous les pays de la communauté de le faire.

Il y a exactement trois jours, c’était le 15ème anniversaire du discours historique du Président Lech Kaczyński à Tbilissi lors de l’agression russe, au moment où les chars russes se dirigeaient vers la capitale géorgienne.

À l’époque, le courageux Président de la République, ainsi que d’autres courageux dirigeants de notre région, ont lancé un appel au monde libre, depuis le centre de Tbilissi, pour qu’il s’unisse et résiste aux penchants impérialistes de la Russie. Il a également lancé un avertissement : „Aujourd’hui la Géorgie, demain l’Ukraine, après-demain les États baltes, et plus tard peut-être mon pays, la Pologne !”. Nous nous souvenons très bien de ces paroles.

Le professeur Lech Kaczyński, mon mentor, était un fervent défenseur de l’élargissement de l’OTAN à la Géorgie et à l’Ukraine, afin de garantir la sécurité de toute notre région. Malheureusement, il n’a pas été écouté à l’époque. On l’a attaqué, on s’est moqué de lui de façon ignoble, on a sapé ses idées. Mais il avait raison. L’histoire l’a reconnu. Et c’est une leçon que tous les hommes politiques devraient retenir. C’est pourquoi, au cours de ma présidence, j’ai demandé à plusieurs reprises que les questions de sécurité de la Pologne soient exclues du débat politique. Surtout dans une période aussi turbulente que celle que nous vivons actuellement. En ce jour solennel, il convient de rappeler une fois de plus qu’il y a 103 ans, alors que les armées bolchéviques approchaient de Varsovie, nous avons été capables de nous unir en tant que nation. Un gouvernement de défense nationale a été formé par des groupes politiques allant de la droite à la gauche. Après tout, Piłsudski, Witos, Daszyński, Dmowski et Korfanty avaient aussi leurs différends, souvent très vifs, mais ils ont su travailler en bonne intelligence à un moment clé de notre histoire. Ils étaient unis par la Pologne ! Sa sécurité, son indépendance !

C’est pourquoi j’appelle une fois de plus tous les hommes politiques à faire preuve de responsabilité. D’autant plus que la campagne électorale pour les élections législatives vient de commencer. Ne nous laissons pas manipuler, ne succombons pas aux provocations. Les dommages ainsi causés à la sécurité de la Pologne pourraient être énormes.

Suivons l’exemple des pères de notre indépendance. La sécurité de la Pologne est la chose la plus importante ! Malheureusement, ces derniers temps, de nombreuses voix irresponsables se sont fait entendre dans l’espace public, des paroles désobligeantes, voire des plaisanteries, ont été lancées sur les questions de sécurité. Et la politique, une politique responsable, ne peut être réduite à la moquerie, à la plaisanterie, à la recherche d’une popularité bon marché, à la surenchère sensationnaliste. La politique doit avoir un sens. La politique doit porter sur quelque chose de concret, elle doit avoir de la substance, elle doit réaliser ce qui est important pour les gens. Il est du devoir des hommes politiques de se préoccuper des choses essentielles ! Comme la défense de nos frontières, comme le renforcement de notre armée, comme le renforcement de nos alliances ! Et aujourd’hui, en ces temps difficiles, la question polonaise la plus importante doit être la sécurité ! La sécurité de la Pologne, la sécurité des Polonais, notre sécurité !

Vive l’Armée Polonaise !
Vive la République de Pologne libre, indépendante et souveraine !
Que Dieu bénisse notre patrie, qu’il bénisse les soldats polonais et leurs familles, qu’il bénisse tous les Polonais !

Andrzej Duda
Discours du 15 aôut 2023, Fête de l’Armée Polonaise

œuvre protégée par droit d'auteur. Toute diffusion doit être autorisée par l'éditeur 15/08/2023