Mateusz MORAWIECKI: Une Pologne souveraine, fondement de la sécurité de l’Occident
Mateusz MORAWIECKI

Mateusz MORAWIECKI

Mateusz MORAWIECKI: Une Pologne souveraine, fondement de la sécurité de l’Occident

.Le 11 novembre 1918, la Pologne retrouve son indépendance. Cent vingt-trois ans plus tôt, la Première République a cessé d’exister à la suite d’un accord entre la Russie, la Prusse et l’Autriche. Rayée des cartes d’Europe pour plus d’un siècle par les trois puissances, elle a néanmoins poursuivi son existence dans les cœurs des Polonais. Nos aïeux ont tenté de diverses manières de bâtir leur autonomie en captivité, notamment en organisant de nombreux soulèvements contre les oppresseurs, mais ce n’est…

Karol NAWROCKI: Indépendance défendue
Karol NAWROCKI

Karol NAWROCKI

Karol NAWROCKI: Indépendance défendue

« […] il n’y a plus aucun occupant. Nous sommes les maîtres et les hôtes nous-mêmes », déclara Ignacy Baliński, homme politique et chroniqueur de Varsovie en novembre 1918. Pourtant, la Pologne devait encore défendre sa liberté fraîchement retrouvée face à la Russie – tout comme l’Ukraine le fait aujourd’hui.

Karol NAWROCKI: Par les réparations à la réconciliation
Karol NAWROCKI

Karol NAWROCKI

Karol NAWROCKI: Par les réparations à la réconciliation

Berlin a une réaction allergique à toute mention de réparations de guerre. Or, en réglant cette question, on s’offrirait l’opportunité d’instaurer une réconciliation pleine et entière entre la Pologne et l’Allemagne.

Roger MOORHOUSE: Pourquoi devrions-nous nous souvenir du 23 août 1939
Roger MOORHOUSE

Roger MOORHOUSE

Roger MOORHOUSE: Pourquoi devrions-nous nous souvenir du 23 août 1939

Peu après minuit, dans la nuit du 23 août 1939, Joseph Staline a porté un toast à Adolf Hitler. L’occasion en était, bien sûr, la signature du pacte soviéto-nazi – ou pacte Molotov-Ribbentrop – de non-agression entre Moscou et Berlin, qui a donné le feu vert à Hitler d’agresser la Pologne et ouvert la voie à l’éclatement de la Seconde Guerre mondiale en Europe.

Mariusz BŁASZCZAK: 18e bataille la plus décisive de l'histoire
Mariusz BŁASZCZAK

Mariusz BŁASZCZAK

Mariusz BŁASZCZAK: 18e bataille la plus décisive de l'histoire

C’est grâce à l’attitude héroïque du soldat polonais, à l’énorme tribut de sang et aux privations de la société qui venait de vivre la géhenne de la Première Guerre mondiale, qu’on est parvenu à garantir la paix et la sécurité en Europe – au moins jusqu’à ce qu’un autre régime totalitaire ne soulève la tête en Allemagne.

Prof. Ewa THOMPSON: Les faibles doivent perdre
Prof. Ewa THOMPSON

Prof. Ewa THOMPSON

Prof. Ewa THOMPSON: Les faibles doivent perdre

Henri Guaino en appelle à notre bon sens. Il refuse de fantasmer sur le bien et le mal, et va jusqu’à affirmer que si on voulait introduire de telles catégories dans le débat, autant accepter le retour du climat des croisades.

Karol NAWROCKI: Une insurrection bien polonaise
Karol NAWROCKI

Karol NAWROCKI

Karol NAWROCKI: Une insurrection bien polonaise

Le 1er août 1944, les habitants de Varsovie dans un ultime élan ont pris les armes contre le totalitarisme nazi allemand. Ils se sont battus pour tout ce que les chars de l’Armée rouge avançant du coté est ne pouvaient leur apporter : la liberté, la démocratie, le droit de déterminer leur propre destin.

Prof. Wojciech ROSZKOWSKI: Où sont les valeurs européennes ?
Prof. Wojciech ROSZKOWSKI

Prof. Wojciech ROSZKOWSKI

Prof. Wojciech ROSZKOWSKI: Où sont les valeurs européennes ?

Les pourvoyeurs d’énormes ressources financières alimentant la machine de guerre de Poutine continuent de sermonner la Pologne sur l’état de droit et de prétendre qu’ils ne font pas de distinction entre la défense contre les « migrants » illégaux en provenance de Biélorussie et l’aide aux réfugiés ukrainiens.