Jerzy KWIECIŃSKI: Expo 2022 Łódź Pologne.
Revitalisation. Innovations. Économie

TSF Jazz Radio

Expo 2022 Łódź Pologne.
Revitalisation. Innovations. Économie

Jerzy KWIECIŃSKI

Ministre des investissements et du développement.

Ryc.Fabien Clairefond

Autres textes disponibles

Durant l’Expo nous envisageons de mettre en avant deux questions. La première, c’est la revitalisation – Łódź étant l’exemple idéal de comment adapter l’ancien tissu urbain de la ville au monde contemporain. L’autre, ce sont les innovations. À l’occasion de l’Expo en Pologne, nous voudrons montrer aux gens venus du monde entier comment les nouvelles technologies font leurs preuves au quotidien dans la gestion des processus de développement – estime Jerzy KWIECIŃSKI

.Des événements comme les expositions internationales sont une excellente promotion pour les pays et villes les organisant. Une manifestation qui dure plusieurs mois accueille des dizaines de millions de personnes, dont chacune découvre, par la même occasion, culture, coutumes, histoire ou cuisine du pays hôte. La portée d’une telle promotion est inestimable : elle permet de créer des associations positives avec le pays ou la ville donné(e).

C’est un aspect important, mais qui ne devrait pas éclipser l’essentiel. Chaque Expo a un caractère hautement économique. Elle devient un lieu de rencontres, d’un côté, d’entrepreneurs de tous les coins du globe, même de ceux les plus éloignés, et de l’autre, d’hommes et de femmes politiques qui, dans leurs pays respectifs, ont la responsabilité des dossiers économiques.

Il faut donc reconnaître cette dimension-là à sa juste valeur, et ceci pour deux raisons. La première est purement économique – une exposition est un lieu de rencontres de gens du business, permettant de nouer de nouveaux contacts précieux pouvant se traduire par des contrats. L’autre est liée à l’économie indirectement.  Les participants ont la conscience que l’Expo offre la possibilité d’approcher des personnalités du monde des affaires – souvent les gens les plus influents dans leurs milieux, villes et pays. Ce sont ces hommes et ces femmes qui ont leur mot à dire quant à la désignation des lieux susceptibles d’accueillir de nouveaux investissements. Sur ce point aussi, l’organisation de l’Expo par la Pologne est pour nous une immense opportunité dont nous avons bel et bien l’intention de profiter.

Pour réaliser l’objectif principal – obtenir le droit d’organiser l’exposition internationale en 2022 – nous nous associons à des partenaires du monde des affaires. Avec ceux qui veulent entrer sur le marché polonais tout en étant reconnaissables à l’étranger. Nous tenons beaucoup à ce qu’ils soutiennent notre candidature. Les premiers contrats de coopération avec deux organisations patronales polonaises – Pracodawcy RP et Krajowa Izba Gospodarcza – ont déjà été signés. Mais ce n’est pas tout. Parmi nos coopérants se trouvent d’ores et déjà d’importantes entreprises (polonaises et étrangères) : Atlas, Ursus et IBM. Bientôt ce sera aussi le tour de KGHM de nous rejoindre. Ce sont des marques de renommée mondiale et qui pourront nous aider à réaliser notre objectif majeur : celui de convaincre les autres pays d’accorder à Łódź le droit d’organiser l’exposition internationale dans cinq ans.

Ce ne sont pas tous les efforts que nous avons entrepris afin d’obtenir l’organisation de l’Expo. Le Premier ministre Beata Szydło a adressé à la grande majorité des pays de la planète une demande de soutenir notre candidature. À côté de ces actions, moi-même, en tant que délégué du gouvernement polonais au dossier de l’Expo, avec les employés de notre ministère et de ceux des Affaires étrangères et de la Culture et du Patrimoine national, nous menons des pourparlers avec les représentants d’autres pays, espérant pouvoir les convaincre de nous accorder leurs suffrages. Certes, le vote décisif, déterminant qui sera l’organisateur de l’exposition internationale en 2022, n’aura lieu qu’en novembre et la plupart des pays n’ont pas encore pris leur décision, mais c’est désormais maintenant que nous mettons tout en œuvre pour avoir le maximum d’alliés à nos côtés.

L’Expo n’a certes pas le même poids politique que le Conseil de sécurité de l’ONU, mais nous menons notre campagne en vue d’obtenir le droit d’organiser cette manifestation à Łódź à une échelle presque aussi grande que quand notre gouvernement luttait pour que la Pologne devienne membre non permanent au Conseil de sécurité. Les mois de septembre et d’octobre seront la période clé dans nos efforts pour devenir le pays organisateur de l’Expo. C’est là que se décidera si nous parviendrons à convaincre que Łódź et la Pologne devraient organiser l’Exposition en 2022. Nos rivaux – l’argentin Buenos Aires et l’américain Minneapolis – ont certes un avantage sur nous, les deux ayant une reconnaissance globale plus importante, mais la décision finale dépendra des froids calculs des pays votants qui pourraient se laisser convaincre par des détails. D’où notre espoir de pouvoir combler la distance d’avec nos concurrents en proposant un bon concept pour la ville de Łódź et une haute intensité de nos actions.

Quel est ce concept ? Durant l’Expo nous envisageons de mettre en avant deux questions. La première, c’est la revitalisation – Łódź étant l’exemple idéal de comment adapter l’ancien tissu urbain de la ville au monde contemporain. L’autre, ce sont les innovations. À l’occasion de l’Expo en Pologne, nous voudrons montrer aux gens venus du monde entier comment les nouvelles technologies font leurs preuves au quotidien dans la gestion des processus de développement. Ainsi, nous serons en mesure de montrer l’image de la Pologne – un pays qui a réussi sa transformation institutionnelle et aussi économique. Et nous préparons aussi des surprises pour pouvoir, à l’étape finale, convaincre les pays membre du BIE de soutenir notre candidature.

Jerzy Kwieciński

Dodaj komentarz

Twój adres email nie zostanie opublikowany. Pola, których wypełnienie jest wymagane, są oznaczone symbolem *

Magazyn idei "Wszystko Co Najważniejsze" oczekuje na Państwa w EMPIKach w całym kraju, w Księgarni Polskiej w Paryżu na Saint-Germain, naprawdę dobrych księgarniach w Polsce i ośrodkach polonijnych, a także w miejscach najważniejszych debat, dyskusji, kongresów i miejscach wykuwania idei.

Aktualne oraz wcześniejsze wydania dostępne są także wysyłkowo.

zamawiam