Il était fait de liberté. La liberté, fondée sur Dieu et la foi, était au centre de son enseignement social. La liberté « de » et la liberté « à ». De sa voix puissante, il n’arrêtait pas de prendre la défense des pauvres et des opprimés, toujours prêt à monter d’un cran quand il fallait pointer un mal. Et nous d’applaudir... Mais avions-nous raison ? Car sa liberté absolue n’est pas des plus faciles. Et pourtant elle est importante et d’actualité, non seulement par ce qu’il a sorti le monde du communisme, mais aussi par ce que, de nos jours, il y a de plus en plus d’asservissements de tous genres. Mais est-il pour autant juste de réduire Jean-Paul II au seul rôle de libérateur et de leader du monde ? Les tentatives de faire un bilan de l’action de Karol Wojtyła ont été nombreuses. Mais à l’occasion du centenaire de sa naissance, nous vous invitons à revenir à ce personnage exceptionnel.

N’avons-nous pas omis quelque chose ? Car il était non seulement un esprit génial, non seulement un géant de force spirituelle, mais aussi un homme beau à un sourire et une voix tellement inoubliables qu’il nous semble l’avoir rencontré hier.

C’est vrai pour les Polonais, mais c’est vrai aussi pour d’innombrables témoins de son pontificat en Afrique, en Amérique, en Asie qu’il a visitées en tant que premier pape, sortant ainsi le christianisme de son nombrilisme eurocentrique.

Tels sont, entre autres, les sujets dont parlent les auteurs qui ont répondu à l’invitation de témoigner dans nos colonnes. Ils sont polonais et étrangers, ont des sensibilités et des parcours différents, mais ce qui les unit et les anime c’est la volonté de faire redécouvrir le personnage et l’héritage de Jean-Paul II. Serait-ce en cela que consiste aussi la liberté ? En un retour incessant à la foi et aux valeurs qui n’ont pas d’âge et que Jean-Paul II prêchait même aux temps les plus difficiles ?

Michał KŁOSOWSKI

Archevêque Stanisław GĄDECKI: Jean-Paul II n’a pas fui les choses difficiles
Abp Stanisław GĄDECKI

Abp Stanisław GĄDECKI

Archevêque Stanisław GĄDECKI: Jean-Paul II n’a pas fui les choses difficiles

Karol Wojtyła – Saint Jean-Paul II – est venu au monde pendant l’année de la Bataille de Varsovie dont le résultat a permis à la Pologne de sauver l’Europe du communisme soviétique. Il a fait l’expérience de l’occupation allemande et du pouvoir communiste qui s’est installé en Pologne après la seconde guerre mondiale. Le fait d’avoir rencontré deux totalitarismes, allemand et russe, ainsi que son expérience de la vie ouvrière, ont profondément influencé sa perception du monde.

Cardinal Stanisław DZIWISZ: Jean-Paul II a devancé son temps
Kardynał Stanisław Dziwisz

Kardynał Stanisław Dziwisz

Cardinal Stanisław DZIWISZ: Jean-Paul II a devancé son temps

Du vivant de Jean-Paul II on lui a souvent reproché d’être fixé au passé, de ne pas comprendre le temps présent et de ne pas arriver à suivre le monde. Il est vrai, on appréciait son rôle dans le renversement du communisme mais on croyait qu’il n’était pas capable de se retrouver à l’époque de la démocratie et du pluralisme, sur le marché mondial des idées où l’Église doit attirer l’attention selon les mêmes règles que les autres. Pourtant aujourd’hui,…

Chantal DELSOL: Il a contribué grandement à ouvrir les yeux de beaucoup de mes compatriotes sur la réalité du communisme
Prof. Chantal DELSOL

Prof. Chantal DELSOL

Chantal DELSOL: Il a contribué grandement à ouvrir les yeux de beaucoup de mes compatriotes sur la réalité du communisme

Il ne s’exprimait jamais comme un chef de parti, comme un idéologue, comme un va-t-en-guerre. Mais toujours comme un vieux sage qui a beaucoup souffert et qui regarde les situations avec indulgence et équanimité – écrit Chantal DELSOL .Dans mon pays, la France, on a eu beaucoup de mal et on a pris beaucoup de temps pour comprendre le communisme. Davantage que dans les autres pays occidentaux, à l’exception peut-être de l’Italie. Dans les années 70, l’intelligentsia française était encore…

Massimo FAGGIOLI: Le dernier pape de l'Europe
Prof. Massimo FAGGIOLI

Prof. Massimo FAGGIOLI

Massimo FAGGIOLI: Le dernier pape de l'Europe

Son idée de l’Europe avait été formée par la culture des nations et pas celle des Heimats (allemand: patrie, pays natal). Il savait interpréter l’identité européenne d’une manière créative. Au lieu de chercher en elle la source à laquelle l’Eglise devrait revenir, il la voyait comme pont unifiant le monde global et le catholicisme multiculturel. Tout d’abord, le choix de Karol Wojtyła signifiait la fin de la politique de la normalisation des relations du Vatican avec les pays communistes. Cependant,…

Mateusz MORAWIECKI: Karol Wojtyła – le grand pape des espoirs réalisés
Mateusz MORAWIECKI

Mateusz MORAWIECKI

Mateusz MORAWIECKI: Karol Wojtyła – le grand pape des espoirs réalisés

Confrontés aujourd’hui à la pandémie du coronavirus, l’Europe et le monde ont en effet besoin de revenir à l’enseignement de Jean-Paul II sur la solidarité et la miséricorde. En cette année 2020, année singulière pour la Pologne, nous commémorons de nombreux anniversaires inextricablement liés entre eux dont surtout le centième anniversaire de la naissance de Jean-Paul II et celui également de la bataille de Varsovie qui sauva la Pologne et l’Europe d’une invasion des troupes de la Russie bolchévique. C’est…

Maciej ZIĘBA OP: L'héritage de "Boy from Poland"
Maciej ZIĘBA OP

Maciej ZIĘBA OP

Maciej ZIĘBA OP: L'héritage de "Boy from Poland"

« Ce brave garçon de Pologne a poursuivi son impressionnant chemin sans jamais trébucher », écrivait, il y a tout juste 15 ans, le journal outre-Rhin „Der Spiegel” sous la plume de Matthias Matussek. « Pour son courage de lion et son amour, pour toutes ses batailles et ses intransigeances, qui ont préservé la foi de la trivialité et qui constituent désormais l’héritage commun de l’Église, nous lui devons notre gratitude. » La perspective qui est la nôtre confirme-t-elle les propos du journaliste…

Jan ROKITA: Le beau temps polonais
Jan ROKITA

Jan ROKITA

Jan ROKITA: Le beau temps polonais

Son autorité à l’échelle nationale était incontestée. Autorité au sens que lui donnait Hannah Arendt : il dispensait des conseils qu’on ne pouvait ne pas suivre sans crainte.

Krzysztof ZANUSSI: Que nous reste-t-il de Jean-Paul II?
Krzysztof ZANUSSI

Krzysztof ZANUSSI

Krzysztof ZANUSSI: Que nous reste-t-il de Jean-Paul II?

Poser une telle question a-t-il un sens ? Les jugements de l’histoire varient sans jamais être définitifs et on en formule volontiers à l’occasion d’anniversaires à chiffre rond qui, eux non plus, n’ont pas de signification objective.