Sir Dermot TURING: Les Polonais ont avancé la fin de la guerre

TSF Jazz Radio

Les Polonais ont avancé la fin de la guerre

Sir Dermot TURING

Dermot Turing, "auteur du livre X, Y & Z: The Real Story of How Enigma Was Broken".

Autres textes disponibles

Britanniques et Français travaillant sur le décodage du chiffre allemand ont pratiquement abandonné leurs travaux, considérant que c’était mission impossible. Ils étaient stupéfaits d’apprendre l’avancée des trvaux des Polonais – écrit Sir Dermot TURING

.Si j’avais à tourner un film sur l’histoire du décodage d’Enigma, je montrerais dans la première scène le moment où Marian Rejewski a reproduit la machine. C’était vers la fin de 1932. Il travaillait depuis plusieurs mois déjà sur Enigma, sans jamais la voir de ses yeux. Le renseignement polonais ne disposait en fait que d’une version commerciale, différente de celle utilisée par l’armée allemande. Rejewski ne savait même pas comment les différents éléments étaient connectés entre eux. 

Fait exceptionnel, Rejewski est arrivé à toutes ses conclusions en se basant uniquement sur des analyses purement mathématiques de dépêches chiffrées ! C’était l’un des plus grands succès de la cryptologie au XXe siècle, et même si en 1939 la Seconde guerre mondiale n’avait pas éclaté, il serait considéré comme tel encore aujourd’hui.

Un autre événement important a eu lieu le 26 juillet 1939 à Pyry, non loin de Varsovie, où se trouvait le QG du Bureau du Chiffre polonais. Il ne fait aucun doute que ce qui s’y est passé a eu une énorme influence sur la durée de la guerre. Là, se sont rencontrés les spécialistes en décodage d’Enigma venant de Pologne, de France et de Grande-Bretagne. À Londres, les travaux allaient clopin-clopant, à Paris, on les a pratiquement abandonnés, en estimant que c’était mission impossible. Français et Britanniques étaient stupéfaits d’apprendre l’avancée des travaux polonais. Selon les opinions des spécialistes britanniques de l’époque, l’exploit des Polonais a avancé d’un an le programme de recherche sur Enigma. Autrement dit, sans les découvertes polonaises, la guerre aurait duré au moins une année de plus.

Le décodage d’Enigma a impacté le cours de nombreuses batailles, et ceci pratiquement jusqu’en mai 1945. Prenons la bataille d’Angleterre en 1940 : les pilotes britanniques, aidés des Polonais, sont parvenus à défendre leur pays car, grâce au décodage des dépêches, on pouvait connaître avec une certaine avance les détails des attaques successives. Comme les possibilités des alliés étaient militairement très réduites, chaque information concernant les choix tactiques de l’ennemi valait son pesant d’or.  

.Ce sont les Polonais : Marian Rejewski, Henryk Zygalski, Jerzy Różycki et Antoni Palluth qui ouvrent la liste de ceux qui ont réussi à décoder Enigma. Puis viennent les Britanniques : Alan Turing, Gordon Welchman, Peter Twinn et Dilly Knox. Quant à l’apport français, il n’est pas négligeable non plus. Il faut rappeler le rôle joué par le général Gustave Bertrand qui au nom du renseignement français a coopéré avec les services polonais et britanniques. Sans les Français, on n’aurait jamais décodé Enigma car c’étaient leurs services qui ont obtenu les matériaux décisifs, rendant envisageable le travail de décodage. Et surtout, c’étaient les Français qui ont mis le plus d’effort pour assurer la continuité des travaux en aidant les cryptologues polonais à venir en France après la défaite de la Pologne en 1939. 

Sir Dermot Turing

Pierwszy raz na Wszystko Co Najważniejsze?

Aby nie ominąć istotnych tekstów, raz w tygodniu w niedzielę rano wysyłamy newsletter. Zapraszamy do zapisania się:

Magazyn idei "Wszystko Co Najważniejsze" oczekuje na Państwa w EMPIKach w całym kraju, w Księgarni Polskiej w Paryżu na Saint-Germain, naprawdę dobrych księgarniach w Polsce i ośrodkach polonijnych, a także w miejscach najważniejszych debat, dyskusji, kongresów i miejscach wykuwania idei.

Aktualne oraz wcześniejsze wydania dostępne są także wysyłkowo.

zamawiam