TSF Jazz Radio

Les cent ans de l’Europe

En voyageant entre l’Est et l’Ouest, je vois l’Europe se tendre, et lorsque je me tourne vers l'axe Nord-Sud, je le vois qui commence à se briser. L’Est et l’Ouest : des expériences différentes, des priorités différentes, des caractères nationaux différents car fortement conditionnés, selon les chercheurs, et par le climat et par la nourriture, mais sans doute aussi par l'histoire des uns et des autres.

En voyageant, en parlant avec des habitants de l’Europe, en lisant la presse locale, en zappant les chaînes de télévision (celles globalisées aussi: CNN, Euronews ou Russia Today), j’observe l’immensité de forces qui font pression sur l’Europe et les Européens. Les histoires qu’elles leur racontent. La façon dont tantôt elles déchiffrent tantôt elles réécrivent l’histoire des pays. Les tentatives d’influer sur les attitudes, en faisant de l’Europe – au moins depuis 1968 – un laboratoire social, en formatant et reformatant sans cesse, en essayant de créer le citoyen idéal de l’espace « entre Lisbonne et Vladivostok ».

 

Les cent ans de l’Europe ce sont cent ans de tensions. C’est avoir créé un espace pour des idées et des querelles, ce sont cent ans de ravages et d’abominables totalitarismes. Mais les cent ans de l’Europe, c’est aussi la recherche d’alliés et la création d’alliances. Combien ils sont précieux et combien elles sont difficiles à obtenir, cela est particulièrement bien visible dans la zone de jonction tectonique qui part de la Finlande et traverse l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Hongrie, pour se poursuivre plus au sud.

C’est ainsi qu’est né le projet « Les cent ans de l’Europe » dans lequel nous misons sur des débats, des rencontres, des échanges d’idées. Non sans fondement, l’essentiel des actions de ce projet vise la France. C’est là-bas que l’élite intellectuelle du continent forge la pensée et – comme dirait un francophile passionné – des idées, et c’est de là-bas que résonnent les préjugés, ceux qui concernent l’Europe de l’Est aussi. C’est la raison pour laquelle nous faisons appel aux plus éminents penseurs, leaders d’opinion, créateurs, philosophes, historiens, sociologues, démographes, en leur demandant d’expliquer le phénomène de ces cent années écoulées au moment où neuf pays, dont la Pologne, célèbrent le centenaire tantôt du recouvrement, tantôt de l’acquisition de l’indépendance; le centenaire de la formation des bases sur lesquelles repose actuellement l’Europe. En cherchant ce qui unit. En cherchant des alliés.

« Les cent ans de l’Europe » est un projet réalisé par la section française de l’Institut des Nouveaux Médias à Paris en coopération avec la prestigieuse grande école parisienne INALCO et le Ministère des Affaires étrangères polonais. Débats, rencontres, analyses et textes préparés spécialement à cette occasion, pour nous, formeront la base qui permettra non seulement de photographier l’état des relations entre l’Ouest et l’Est, d’identifier les malentendus les plus importants et les stéréotypes les plus ancrés, mais aussi d’indiquer les directions des actions à prendre, de mobiliser les gens qui comprennent la nécessité d’agir ensemble face à des problèmes et des dangers somme toute assez similaires quel que soit l’espace intra-européen de référence.

Eryk MISTEWICZ

Magazyn idei "Wszystko Co Najważniejsze" oczekuje na Państwa w EMPIKach w całym kraju, w Księgarni Polskiej w Paryżu na Saint-Germain, naprawdę dobrych księgarniach w Polsce i ośrodkach polonijnych, a także w miejscach najważniejszych debat, dyskusji, kongresów i miejscach wykuwania idei.

Aktualne oraz wcześniejsze wydania dostępne są także wysyłkowo.

zamawiam