Mateusz MORAWIECKI: Les défis économiques du patriotisme moderne
Mateusz MORAWIECKI

Mateusz MORAWIECKI

Mateusz MORAWIECKI: Les défis économiques du patriotisme moderne

Les grandes traditions intellectuelles polonaises de la liberté républicaine et de Solidarność, ainsi que la mission, inachevée, des grands projets de la IIe République sont fondamentales pour comprendre le patriotisme moderne d’aujourd’hui.

Cécile ZERVUDACKI: 'The Times They are A-Changin' ou de l'inconvénient d'être indo-européens et de n'avoir pas su le rester
Cécile ZERVUDACKI

Cécile ZERVUDACKI

Cécile ZERVUDACKI: 'The Times They are A-Changin' ou de l'inconvénient d'être indo-européens et de n'avoir pas su le rester

Nous avons à rendre d’urgence son honneur au politique face à l’économique. Que l’élargissement planétaire du commerce des choses et de la circulation des hommes demande de penser de façon neuve les cadres du politique est une chose certaine. Mais commençons par faire l’inventaire de nos outils. Il n’est pas sûr que le bon vieil Etat de type westphalien, avec son amour de la Nation et sa méfiance des Empires soit à jeter aux oubliettes. Et apprenons à l’Union Européenne à être… Indo-européenne.

Vaira VĪĶE-FREIBERGA: Les cent ans de l’Europe. Vœux pour le centenaire de la Lettonie
Vaira VĪĶE-FREIBERGA

Vaira VĪĶE-FREIBERGA

Vaira VĪĶE-FREIBERGA: Les cent ans de l’Europe. Vœux pour le centenaire de la Lettonie

Chaque génération a ses défis et ses possibilités, chaque génération doit prouver à nouveau ce en quoi elle croit et ce qui lui est cher. Ma génération, née dans une Lettonie indépendante, a vu l’indépendance perdue pour un demi-siècle renaître des cendres d’un autre empire du mal. Pour moi, faisant partie de ceux qui ont été poussés à quitter leur propre pays, une Lettonie libre et indépendante était durant toute ma vie un rêve qui a eu la chance de se concrétiser.

Jean-Marc DANIEL: L'Est et l'ouest de l'Europe
Prof. Jean-Marc DANIEL

Prof. Jean-Marc DANIEL

Jean-Marc DANIEL: L'Est et l'ouest de l'Europe

L’Europe s’est beaucoup déchirée mais elle a toujours espéré un retour à la pax romana. La solidité de l’Union européenne repose sur sa capacité à incarner cette espérance, à permettre enfin, après tant de guerres et violence, l’affirmation d’une nouvelle pax romana. Le danger est que cette nouvelle pax romana se révèle n’être en fait qu’une pax americana.

Bill WIRTZ: L’Europe centrale et de l’Est va vous surprendre
Bill WIRTZ

Bill WIRTZ

Bill WIRTZ: L’Europe centrale et de l’Est va vous surprendre

L’Europe centrale et orientale ont un sens de la justice, de la capacité à tolérer les choix non-conventionnels, de l’hospitalité et de la générosité, qui dépassent ceux de l’Europe de l’Ouest de manière assez remarquable. Le succès est traité avec respect au lieu d’inspirer la jalousie. Une éthique de travail professionnelle et performante s’accompagne d’une capacité à se déconnecter de façon hédonique après le travail. Les amitiés faites sont authentiques et importantes, sans compter sur une attirance pour les revirements émotionnels pour le divertissement dramatique.

Prof. Pascal SALIN: L'indépendance des pays de l'Europe de l'Est
Prof. Pascal SALIN

Prof. Pascal SALIN

Prof. Pascal SALIN: L'indépendance des pays de l'Europe de l'Est

En ce qui concerne les pays de l’Europe de l’Est, on doit donc célébrer à la fois le retour à l’indépendance du pouvoir politique il y a cent ans comme il y a presque trente ans, mais aussi le retour à la liberté individuelle – ou à l’indépendance relative des individus par rapport au pouvoir politique – du fait de la chute du communisme à partir de l’année 1989.

Nicolas LECAUSSIN: Des parias aux sauveurs de l’Europe ?
Nicolas LECAUSSIN

Nicolas LECAUSSIN

Nicolas LECAUSSIN: Des parias aux sauveurs de l’Europe ?

Il est vrai, la maladie du communisme a infecté les peuples d’Europe centrale et orientale mais le sang européen s’est régénéré tout seul. Plus ces peuples ont été isolés, plus leur désir d’Europe a été fort. Le retour à la normalité aurait dû être une formalité mais le terrible retard économique et la misère engendrée par le communisme l’ont rendu très difficile. Il est impossible de redevenir les Européens d’il y a 100 ans, cette période d’avant le communisme. Les peuples du centre et de l’est sont restés européens mais des européens infirmes, rongés par la maladie communiste. Il faudra encore du temps pour guérir complètement.

Piotr MÜLLER: Une Constitution pour la Science
Piotr MÜLLER

Piotr MÜLLER

Piotr MÜLLER: Une Constitution pour la Science

Depuis de nombreuses années, il est devenu d’usage de maugréer sur l’état de la science polonaise, le bas niveau des enseignements dans les universités ou enfin la position insatisfaisante des plus importantes universités polonaises dans les classements internationaux. Tant que nous ne ferons que nous plaindre ou écouter passivement les plaintes des autres, tant rien dans la sphère de la science et de l’enseignement supérieur ne changera. C’est pourquoi une Constitution pour la Science a été promulguée – une réforme qui a pour but de mettre pleinement à profit le potentiel scientifique et de faire valoir nos chances dans la concurrence planétaire.

Grzegorz DOBIECKI: Un GPS européen
Grzegorz DOBIECKI

Grzegorz DOBIECKI

Grzegorz DOBIECKI: Un GPS européen

La solidarité entre nations, tout comme celle entre peuples, se décrète-t-elle ? Et peut-elle revêtir uniquement les formes établies par un décret ? Et aussi : pourquoi une force légitime devrait-elle céder devant une violence illégitime ? C’est une question à la Jean Raspail qui pour son « Camp des saints » fut condamné par les élites occidentales à l’infamie. La lâcheté envers plus faibles que soi couvre de honte aussi.

Prof. Aleksander NAWRAT: Cap sur l’innovation!
Prof. Aleksander NAWRAT

Prof. Aleksander NAWRAT

Prof. Aleksander NAWRAT: Cap sur l’innovation!

Nous avons ici en Pologne des chercheurs courageux, des innovateurs qui de façon décomplexée peuvent participer à la course aux bourses et brevets, aux côtés de leurs homologues des États-Unis ou d’Europe occidentale. Ils font partie des équipes interdisciplinaires créées au NCBR – écrit le professeur Aleksander NAWRAT.

Jacek SARYUSZ-WOLSKI: L’enlèvement de l’Europe. Identité, solidarité, subsidiarité dans la pratique de l’intégration européenne
Jacek SARYUSZ-WOLSKI

Jacek SARYUSZ-WOLSKI

Jacek SARYUSZ-WOLSKI: L’enlèvement de l’Europe.
Identité, solidarité, subsidiarité dans la pratique de l’intégration européenne

Dans la pratique de l’UE d’aujourd’hui, on s’éloigne souvent des racines et des principes initiaux. Elle a été, en parlant au figuré, enlevée. Je garde pour une autre fois la réponse aux questions : par qui et pourquoi. En pratiquant une solidarité sélective – elle s’égare. Elle divise l’Europe, en instaurant deux vitesses et en acceptant que certains soient plus égaux que d’autres. Elle ne veut pas que les fossés entre la « vieille » et la « nouvelle » Union soient comblés, au contraire, elle en crée de nouveaux. Elle rejette la méthode des Pères Fondateurs – celle d’une intégration évolutive, incrémentale – au profit d’une méthode par à-coups, ayant pour effet la perte de confiance des citoyens et le fossé de plus en plus grand entre les élites et les citoyens.

Marjorie PISANI: Célébrer la liberté. Le 11 novembre en Pologne
Marjorie PISANI

Marjorie PISANI

Marjorie PISANI: Célébrer la liberté.
Le 11 novembre en Pologne

Aujourd’hui, 99 ans plus tard, la Pologne est la sixième puissance économique européenne. Souvent considérée comme « en retard » par rapport à ses voisins occidentaux tels que l’Allemagne ou la France, la Pologne a su s’imposer et gagner sa place au soleil, faisant la part belle à ses détracteurs. Elle est l’un des moteurs de l’Europe centrale et orientale, un modèle en termes d’économie, une terre d’investissement fertile et l’un des berceaux de la culture slave.

Cyrille BRET: L’autre Europe, mon Europe
Prof. Cyrille BRET

Prof. Cyrille BRET

Cyrille BRET: L’autre Europe, mon Europe

A mesure que je parcours l’Europe, de Thessalonique à Vilnius ou de Trieste à Varsovie, mon attachement pour le continent et son identité s’approfondit. C’est que, je crois, tout Européen peut se reconnaître ici et là, dans les multiples « autres Europes » que contient notre continent.

Piotr ZAREMBA: Mars 1968, un piège tendu par les communistes contre les Polonais
Piotr ZAREMBA

Piotr ZAREMBA

Piotr ZAREMBA: Mars 1968, un piège tendu par les communistes contre les Polonais

Tous savaient que les informateurs étaient partout, que la censure battait son plein. Aux rassemblements antisionistes commandés par les différentes instances du pouvoir, les masses ouvrières adoptaient une attitude passive. Les témoignages sont formels : les gens simples ne comprenaient ni la campagne officielle du POUP, ni les arguments des étudiants révoltés ou, au sens large, de l’intelligentsia. Le conflit était perçu comme une « rivalité au sommet » ou un bras de fer entre les différentes fractions au sein du pouvoir. En même temps, à côté des gens injustement renvoyés de leurs postes et forcés à émigrer, de ceux qui avaient été sans aucun doute lésés, on trouvait certains staliniens indécrottables, d’anciens juges militaires ou des fonctionnaires des organes de la Sécurité de l’Etat. Tout cela n’a fait qu’augmenter la confusion.